Le diabète concerne chaque famille !

BRUXELLES - Plus de 425 millions de personnes (1) vivent actuellement avec le diabète. La plupart d’entre elles sont atteintes du diabète de type 2, qui peut être en grande partie évité par une activité physique régulière, une alimentation saine et équilibrée et la promotion de modes de vie sains. Les familles ont un rôle clé à jouer dans la lutte contre les facteurs de risque modifiables du diabète de type 2 et doivent disposer de l’éducation, des ressources et des environnements nécessaires pour mener une vie saine. C’est le message que l’Association Belge du Diabète entend faire passer à l’occasion de la Journée mondiale du Diabète célébrée le 14 novembre.

Une personne sur deux vivant actuellement avec un diabète de type 2 n'est pas diagnostiquée. Un diagnostic et un traitement précoces sont pourtant essentiels pour prévenir les complications du diabète et préserver la santé de la personne diabétique ainsi que sa qualité de vie.

Toutes les familles sont potentiellement concernées par le diabète. Il est donc essentiel de connaître les signaux d’alerte ainsi que les facteurs de risque liés à la maladie, afin de pouvoir la détecter rapidement.  

80 % des cas de diabète de type 2 sont évitables en adoptant un mode de vie sain.

Le diabète peut s’avérer coûteux pour l'individu et la famille. Dans de nombreux pays, le coût d’une injection d’insuline et d’une surveillance quotidienne peut représenter à lui seul la moitié du revenu disponible moyen d’une famille. Parfois, un accès régulier et abordable à un traitement pour soigner le diabète est difficile, voire impossible. Il est donc urgent d’améliorer l’accès à des médicaments et à des soins abordables afin d’éviter une augmentation des coûts pour l’individu et sa famille, ce qui aurait inévitablement un impact direct sur sa santé.

« Qu’il y ait ou non un passé de diabète, l’environnement familial est capital parce que c’est d’abord dans ce cadre que se fait la sensibilisation au mode de vie. C’est là que les jeunes apprennent l’importance de l’alimentation et de l’activité physique. Mais, à l’époque actuelle, l’approche familiale n’est pas toujours suffisante. Autrefois, quand un jeune de 16 ans était diagnostiqué diabétique, il s’agissait nécessairement d’un diabète insulinodépendant. Aujourd’hui, il faut envisager la possibilité d’un diabète de type 2 lié à des facteurs environnementaux. L’action des familles doit donc être renforcée », précise le Pr Martin Buysschaert, Président de l’Association Belge du Diabète (2).

Selon la Fédération internationale du diabète (IDF), moins d'une famille sur quatre a accès aux programmes d'éducation au diabète. Il a pourtant été démontré que le soutien familial dans le traitement de la maladie a un effet substantiel sur l’amélioration des résultats en matière de santé des personnes ayant développé la condition. Il est par conséquent important que toutes les personnes atteintes et leurs familles aient accès à une éducation ainsi qu’à un soutien continus en matière d'autogestion, afin de réduire l'impact émotionnel de la maladie susceptible d'entraîner une détérioration importante de leur qualité de vie.

Chez nous, diverses actions de sensibilisation auront lieu tout au long de la journée du 14 novembre dans les hôpitaux de Bruxelles et de Wallonie. Des tests de glycémie seront proposés au grand public, encadrés par des professionnels de santé spécialisés.  La liste de ces séances peut être consultée via le site : https://www.diabete-abd.be/actualites/journee-mondiale-du-diabete-1535.aspx

Connaissez-vous les signes précurseurs du diabète ?  Faites le test en cliquant ICI

Au sujet de l’ABD

L’Association Belge du Diabète regroupe des personnes diabétiques, des paramédicaux ainsi que des médecins. Elle a entre autres objectifs d’apporter les informations nécessaires à une bonne gestion de la maladie. L’ABD agit également en tant qu’avocat global de la cause des personnes diabétiques et multiplie ses efforts afin de favoriser d’une part, une prise de conscience sociétale de la gravité de la maladie et d’autre part, une approche intégrée de sa problématique.

  1. Source : www.worlddiabetesday.org
  2. Revue de l’Association Belge du Diabète (ABD), novembre-décembre 2018

Vous avez apprécié cet article, partagez-le avec vos proches sur :

Avec le soutien de

         

                            

                                    

 

Les cookies nous permettent de vous proposer nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord pour exploiter ces cookies. En savoir plus
OK